fbpx
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Retrouvailles Azur & Or

La troisième édition des journées des légendes du Sporting de Toulon s’est tenue ce samedi 8 juin dans le département varois. Le mot d’ordre de cette journée, porte sur les retrouvailles d’anciens joueurs du Sporting Club de Toulon mais aussi quelques-uns RCT ; dans une ambiance de fête et de nostalgie. 

Depuis trois ans, les anciens du Sporting Club de Toulon se retrouvent pour partager un repas et se réunir dans une ambiance familiale en terre varoise.

“ On vise cette mixité intergénérationnelle dans ces retrouvailles avec des anciens des années 50 jusqu’à ceux des années 2000 “ dévoile Eddie.M. l’organisateur de cette chouette journée. 

 

En effet, d’une table à l’autre, il est possible de voir des octogénaires discuter en rigolant avec les plus jeunes d’une union ad vitam eternam : “ La Rascasse”.

Des quatre coins de l’hexagone, les Azur et Or sont venus à la fête toulonnaise, des expositions de maillots, de photos et d’articles de presse replongent les acteurs dans l’histoire de “La Rascasse”.

Côté joueurs, les retrouvailles sont l’occasion de planter le décor avec des anecdotes de l’époque : “ je me rappelle de mon premier match pro en 1988 face à l’ASSE, grand fan de cette équipe, j’avais des étoiles plein les yeux “ reprend l’attaquant Patrick Revelles. Cet ancien joueur se confie sur l’autre football, celui de la passion : “ lorsque j’ai signé professionnel, on essayait d’être pro, on avait ce respect des anciens, dans le vestiaire, je demandais où m’asseoir “ explique l’attaquant du Sporting. “ J’ai joué sous les ordres de Rolland Courbis, on respirait le football et la passion du jeu “ détaille cet ancien buteur. 

Chez les gardiens, un abonné des montants reprend avec nostalgie son parcours : “ Je suis arrivé au Sporting en 1985, j’ai joué mon premier contrat professionnel ici “ dévoile Stéphane Porato. Ayant joué avec des gros noms comme Lilian Thuram ou encore Emmanuel Petit, cet entraîneur des gardiens souhaite “ voir le Sporting briller dans l’élite à l’avenir”. Cet originaire du Sud-Ouest présent depuis les trois éditions se dit “ heureux de retrouver ses coéquipiers qui ont marqué l’histoire du club par leur investissement “. 

Au-delà de simples retrouvailles, c’est bel et bien l’esprit familial qui s’est ancré chez ces anciens coéquipiers : “ on a évolué avec certains pendant quatre ans, l’esprit de compétition régnait avec sympathie, toujours” conclut le portier varois. 

Une dizaine de bénévoles œuvrent depuis plusieurs mois pour la préparation de cet événement : “ moi, je suis en charge des badges mais j’ai plusieurs casquettes “ livre la fille d’Eddie M. “ “ Mais, c’est vraiment un plaisir de travailler et de se donner pour réunir autant de personnes pour une même cause, les souvenirs du bon vieux temps “ s’exclame cette bénévole.

L’avenir du football toulonnais reverra-t-il l’élite à l’’image de son cousin oval ?

Le futur le dira, mais une chose est sûre, l’esprit de famille reste et restera ancré chez les Azur et Or.

Tobie Piron / VarSports

Passer la balle 

Toujours plus de sport