fbpx
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En piste à Costebelle

Pour la deuxième édition du festival international sur piste, le vélodrome hyérois était en ébullition les 25 et 26 mai dernier. Au programme, deux journées de sprint et d’endurance ont rythmé le week-end sportif dans la cité maritime. Les athlètes locaux et internationaux ont pu s’illustrer avant les prochaines échéances internationales.

Le vélo sur piste est de retour dans la cité marine hyéroise pour la deuxième édition de son festival international sur piste. Athlètes internationaux et locaux s’illustrent sur des épreuves de sprints et d’endurance en ce week-end ensoleillé.
“ Ce qui compte pour nous, c’est de positionner nos coureurs sur des compétitions internationales, ces épreuves leurs permettent de développer des attitudes, des capacités physiques et mentales, surtout à domicile “ dévoile Mickaël Fior. Depuis plus de trois ans, “ je prépare mes garçons sur route, sur piste mais aussi en cyclo-cross “ reprend l’entraîneur hyérois.
Sur le sprint de la première journée, malgré une belle lutte, le cycliste Siméon Huon n’a pu atteindre les phases finales. “ J’ai déjà couru des omniums, je sais que mes concurrents sont rudes, j’espère pouvoir m’illustrer et me donner à fond devant mon public “ confie le sportif local en avant course.
Pour cette édition, le français Dorian carreau est mis à l’honneur lors du scratch élite homme : “ ma victoire personnelle tombe à pic pour mon retour sur piste avant les échéances internationales “. Sur la deuxième marche du podium, le français est suivi de son dauphin Matteo Constant. Le cycliste suisse se confie sur sa course : “ j’ai roulé fort directement, un  trio de tête s’est détaché, fort heureusement, j’en faisais partie, je tiens à féliciter le premier “ reprend avec fair-play le coureur helvète. 
Chez les féminines, c’est l’égyptienne Ebtissam Zayed qui prend la première marche du podium du scratch féminin. 

Une empreinte locale et du beau monde

Pour ne pas être perdu durant ces deux journées de championnat, un homme est à suivre où plutôt à écouter au micro, c’est Vincent Didelot.
“ Mesdames et messieurs, c’est parti pour le scratch masculin avec 60 tours de piste”. Le président du vélo club hyérois prend la casquette du speaker pour annoncer toutes les épreuves des deux journées. 
En coulisse, le vice-président revient sur l’impact d’un tel évènement : “ pour nos jeunes, il y a un réel impact, on a pû les confronter au niveau national et international “ reprend Gilles Pillot. “ Chez nos U19, beaucoup de français sont en piste, je tiens à féliciter nos deux coureurs hyérois, Raphaël Philippe et Jules Friot qui sont allés chercher un podium ce week-end “ conclut ce bénévole. 
En tribune, du beau monde est présent à l’image de Félicia Ballanger, triple championne olympique. “ Plus il y a de compétitions, plus les jeunes et les concurrents pourront s’affronter afin de maîtriser la discipline en totalité “ analyse la championne française. 
La cinquantenaire a voulu rappeler son soutien aux bleus pour les JO de Paris : je suis derrière les tricolores, notamment au sprint par équipe chez les masculins, titrés à chaque édition “ pousse la vendéenne.
Autre présence remarquée, celle du sprinteur olympique hollandais, le néerlandais a souhaité faire le déplacement et “ s’exercer sur une piste en bois pour les JO de Paris ”.
La deuxième édition de vélo sur piste s’est clôturée dans une ambiance de fête et dans la joie du sport, mais la volonté des organisateurs est claire : “ poursuivre ces éditions chaque année et fédérer le public français à cette discipline.

Tobie PIRON / VarSports

Vélo Sport Hyérois 

Ville d’Hyères

VarSports

https://www.facebook.com/events/787387996704385

photos : VSH – VARSPORTS

Passer la balle 

Toujours plus de sport